Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 12:34

Ce match a été la seule rencontre entre les équipes nationales des deux états nés de la division de l'Allemagne à l'issue de la Seconde Guerre mondiale. L'ambiance pendant le match est explosive

Les deux équipes sont certes déjà qualifiées pour le deuxième tour, mais ce duel fratricide a pour enjeu la première place du groupe et, bien sûr, le prestige. Pour la RFA, qui s'est imposée face au Chili (1:0) et à l'Australie (3:0), un match nul serait suffisant pour prendre la tête de la poule. Pour la RDA, en revanche, il faut absolument gagner. La sélection de Georg Buschner a en effet battu l'Australie (2:0) mais n'a ramené qu'un nul (1:1) de sa rencontre avec le Chili.

Au Volksparkstadion de Hambourg, il y a 60 000 spectateurs, dont 1 500 citoyens est-allemands.

MarchRDA-RFA-1974-1.jpg

Dès le début, le match est empreint de respect mutuel. Aucune des deux équipes n'a l'intention de quitter le terrain vaincue ce soir-là et les deux formations se neutralisent. Les occasions de but se font rares.

C'est finalement dans le dernier quart d'heure, que tout se joue. Jürgen Sparwasser, bien placé, contrôle de la tête, des épaules et de la poitrine à la fois. Les défenseurs Berti Vogts et Horst-Dieter Höttges sont si surpris par cette manœuvre que Sparwasser peut pénétrer dans la surface de séparation et place une frappe imparable à cinq mètres, offrant ainsi la victoire (1:0) à son équipe. C'est le premier but encaissé par la RFA après 481 minutes de jeu.

 

MatchRDA-RFA-1974-2.jpg

Jürgen Sparwasser, est apprenti constructeur de machines âgé de 26 ans en 1974 a disputé en tout 53 matches sous le maillot de la sélection est-allemande (15 buts).

La première place du groupe, acquise par la RDA grâce à cette victoire sur la RFA, ne s'est pas vraiment avérée être un avantage : les Allemands de l'Est ont été confrontés à des adversaires difficiles, les Brésiliens (0:1), les Argentins (1:1) et les futurs vice-champions néerlandais (0:2), et ont dû se contenter de la troisième place de leur poule.

 

D'après le site de la FIFA.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

thomas 19/10/2013 12:29

j'aurais bien aimé voir ce match. la rencntnre entre 2 équipes allemandes :

la RDA a bien gagné contre la RFA, et arriver tête groupe. mais la RFA a gagné la coupe de monde contre les Pays-bas.

Robert 04/07/2011 22:20


Salut Joseph !
Je voudrais revenir aussi sur les jeux olympiques car pour la RDA le bilan est extraordinaire.
7 médailles en 1956, 19 en 1960 et 1964, 25 en 1968, 66 en 1972, 90 en 1976, 126 en 1980, la progression est étonnante et fascinante pour un petit Etat. Il faut arrêter de fantasmer sur les
supposés dopages des athlètes Est-Allemands ce que l'on voit de nos jours est bien plus grave dans le cyclisme et l'athlétisme actuels. la réussite sportive de la RDA ne tient donc pas du miracle,
d'un quelconque mystère ou des hormones. Elle est l'aboutissement d'un développement intensif et extensif de la pratique sportive voulue pour tous et adoptée par tous, soutenue par un Etat fort qui
s'investissait en hommes et matériel avec des méthodes perfectionnées dans une optique humaniste. Aujourd'hui le sport a oublié toutes ses valeurs, gangréné par l'argent-roi...Il faut savoir que
les athlètes Est-Allemands avaient tous une profession ou du moins avaient menés des études en complément qui leurs permettaient à la fin de leurs cycles sportifs de rejoindre activement la vie
sociale ....


Robert 03/07/2011 23:58


Bonsoir Joseph,Je me souviens bien de l'équipe de la RDA lors du WM 74, elle avait beaucoup de joueurs de talent outre Jürgen SPARWASSER il ne faut pas oublier l'immense et impérial gardien Jürgen
CROY (A mon avis l'un des meilleurs gardiens des années 70).Les défenseurs BRANSCH, WEISE et KURBJUWEIT,les excellents organisateurs de jeu comme KREISCHE, SEGUIN et LAUCK avec l'attaquant de poche
STREICH et les ailiers HOFFMANN et VOGEL. Pour les footballeurs de la RDA, L'histoire s'est arrêtée le 12 Septembre 1990 au parc Astrid d'Anderlecht avec une dernière et ultime victoire contre la
Belgique. Depuis la réunification le football Est-Allemand a beaucoup de mal à se fondre dans l'opulente Bundesliga. Des clubs prestigieux comme le F.C.MAGDEBURG, le DYNAMO DRESDEN, le BFC DYNAMO
BERLIN, le F.C.CARL-ZEISS-IENA et le LOKOMOTIVE LEIPZIG évoluent dans les divisions inférieures alors qu'ils furent dans les années 70 considérées comme de très bons compétiteurs dans les
différentes coupes Européennes.


Joseph 04/07/2011 11:25



Bonjour Robert,


 


Effectivement, le football de l’Est, indépendamment de sa valeur sportive et de ses qualités humaines, a subi le même –mauvais- sort que
beaucoup d’organismes (entreprises, administrations, associations, etc.) issus de la RDA…



Emile 29/06/2010 11:20


Le Japon joue contre le Paraguay cet aprem, ça va être chaud !!!

Pour répondre à la question, les luttes sportives sont à un niveau symbolique la lutte entre les nations. C'est juste l'occasion de montrer à la face du monde la valeur des hommes socialistes. Et
puis, mieux vaut que les athlètes socialistes remportent les prix plutôt que les autres.


Joseph 29/06/2010 12:29



Le football peut être également être considéré comme un théâtre dont les règles générales et les principaux thèmes sont admis par toutes les
Nations. Dans ce cadre, les joueurs de football, comme certains artistes, peuvent s'adresser à chaque spectateur au-delà des appartenances nationales.


Bien entendu, cet aspect du football n'enlève rien au fait que cette pratique sportive est et a été directement ou indirectement pervertie par
le capitalisme.


Pour revenir à l’équipe de football de la RDA on notera qu’elle fut médaille d’or aux Jeux olympiques de 1976, bien avant que ces derniers
soient envahis par les professionnels (sous prétexte de chasser les « vrais faux » amateurs)…


 


J'ai un petit faible pour l'équipe du Japon.



zorba 23/06/2010 16:29


Salut Joseph,
pratiquant une activité sportive tous les jours, je ne comprends pas les raisons qui ont amené les pays socialistes et l'URSS à participer aux foires impérialistes que sont le jeux olympiques et
toutes les coupes du monde et d'Europe.
Ces messes sportives sont des officines de propagande de l'impérialisme américain et lui donnent l'occasion de prouver son honnêteté, par exemple en terme de dopage, son amour des droites de
l'homme alors que ce ne sont que des rites d'abrutissement généralisé pour mieux exploiter les peuples une fois les jeux bouclés et les porte monnaie bien remplis.
La RDA s'est aussi épuisée dans ces compétitions, même si elle a longtemps et heureusement damé le pion des sportifs neo nazis de la RFA.
Le sport de compétition, c'est une religion; à ce titre c'est l'opium du peuple.


Joseph 25/06/2010 09:10



En RDA, le sport d’élite n’était que le produit du sport de masse (cf. mon article sur les spartakiades).


En Occident la présence massive de l’argent entraîne l’omniprésence de la publicité, la professionnalisation –et le dopage-, le contrôle –et
l’abrutissement- des masses, etc. Ce  type de dérapage était  bien sûr très réduit en RDA


Cela dit j’ai regardé les matches de l’équipe de France…


Mais j’aurais voulu les voir jouer comme les Japonais !


 



Présentation

  • : Le blog de Joseph
  • Le blog de Joseph
  • : Bienvenue sur une "ALLEMAGNE SOCIALISTE". Bonjour ! Ce bloc-notes virtuel fait par un Français a pour but de donner une autre image de cette autre Allemagne. Il s'appelle "Une Allemagne socialiste" car il traitera essentiellement de la République démocratique allemande (RDA) mais aussi parce que Joseph espère que ses voisins d'outre-Rhin construiront une Allemagne socialiste... --- Benvenuto su "UNE ALLEMAGNE SOCIALISTE" ("UNA GERMANIA SOCIALISTA").Buongiorno !
  • Contact

Recherche

Liens