Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 12:13

Quand l’Ostalgie rencontre ma propre nostalgie…

 Ferienlager Gallentin

Ne cherchez pas je ne sais quelle raideur prussienne, ne cherchez pas les uniformes impeccables. Sur ce cliché il n’y a rien de cela. Les corps et les visages ont encore la fraîcheur de la jeunesse, les tenues sont aussi légères que dépareillées, j’entends même la guitare ! Cela me rappelle l’année…, non, l’été…

Bon, ça me rappelle un peu mes années 1970.

Chez moi, les quelques photos de cette époque qui ont réussi à arriver jusqu’à aujourd’hui, en se terrant dans des boîtes à chaussures, ont la même couleur…

 

Vous l’avez compris, je vous ai offert le désormais traditionnel « article vacancier » !

 

A bientôt.

 

Joseph

 

Source de la photo : http://data7.blog.de/media/259/6464259_194b930ac9_l.jpeg

Partager cet article

Repost 0
Published by Joseph
commenter cet article

commentaires

thomas 29/10/2013 19:06

détaille "amusant" Bastien-thierry (chef attentat contre de Gaulle pont sur seine 61 et petit Clamart en 62) un de ses argument pour l'attentat 22 août 62 : de Gaulle voulait instauré en France ...
LE COMMUNISME !

thomas 25/10/2013 23:13

un socialisme VÉRITABLEMENT DÉMOCRATIQUE ! je le soutiendrai a 100 %

thomas 18/10/2013 16:25

Rotkäppchen und Bautz’ner Senf haben als einstige Ost-Marken den Sprung auf den gesamtdeutschen Markt geschafft. Damit stehen sie allein auf weiter Konsumenten-Flur.

Wenn jemand im Osten Deutschlands seinen Senf erfolgreich dazu gibt, dann ist es Bautz’ner.“ Frech und gewitzt werben die Senfhersteller aus Sachsen für ihr Produkt und untertreiben dabei eher
noch. Denn Bautz’ner ist nicht nur das Schärfste, was der Ostdeutsche auf seine Echt Thüringer schmiert. Längst hat man auch im gesamten Bundesgebiet die Würze im Plastebecher aus der
tausendjährigen Stadt schätzen gelernt. Denn Bautz’ner ist 23 Jahre nach der deutschen Einheit bundesweit der Marktführer

Das haben von den einstigen Ost-Marken nicht viele geschafft. Der Sekthersteller Rotkäppchen ist natürlich ebenso ein Beispiel dafür, wie sich ein ostdeutsches Produkt gesamtdeutsch durchgesetzt
hat – in diesem Fall auch durch die Übernahme des West-Konkurrenten Mumm. Spee, seit vielen Jahren im Henkel-Konzern beheimatet, ist von Zittau bis Flensburg bekannt. Radeberger Bier zählt zwar in
den alten Bundesländern laut einer Umfrage des Erfurter Instituts für angewandte Marketing- und Kommunikationsforschung (IMK) nicht zu den zehn bekanntesten Biermarken, gibt aber immerhin einer
ganzen, zu Oetker gehörenden Biergruppe den Namen.

Vielen Markenprodukten aus Ostdeutschland ist dagegen der Sprung in den Westen nicht gelungen. Das liegt sowohl an der harten Konkurrenz im Westen wie auch an der Finanzkraft, ohne die Werbung
nicht möglich ist. Ohne Reklame läuft nichts – und das gilt auch für die neuen Bundesländer. Denn die Ostmarken haben es selbst in ihren einstigen angestammten Gebieten nicht ganz einfach.

Von einer schleichenden Erosion der Marken und von aussterbenden Zielgruppen sprechen die Forscher des IMK Erfurt. Das heißt: Kaufen heute noch vor allem ältere Konsumenten Produkte wie Burger
Knäcke oder Eberswalder Wurst, so sind diese den jüngeren Käufergruppen viel weniger bekannt. Vor allem verbinden diese keine prägenden Erinnerungen mehr mit einer Zeit, in der eine Flasche
Goldbrand sehr gefragt war und man den Tag mit Moccafix Gold begann.

Aber diese Befunde überraschen ein knappes Vierteljahrhundert nach dem Fall der Mauer nicht. Wer je geglaubt haben sollte, dass sich ein Ostalgie-Trend über Jahrzehnte hält, der dürfte beizeiten
von der Realität überholt worden sein.
Viel wichtiger ist es heute für nicht ganz so kapitalkräftige Hersteller im Lebensmittelbereich, sich als Teil der Region zu definieren.

Die IMK-Forscher sagen dazu: Verteidigt die eigene Burg; der Heimatmarkt muss vor der Erschließung neuer Märkte stehen. Nah am Verbraucher produziert, kurze Transportwege, möglichst nach
ökologischen Maßstäben produziert und Arbeitsplätze in der Region schaffend – das zieht nicht nur bei den jüngeren Verbrauchern.

Original Brandenburg oder Echt Sächsisch: Damit lässt sich bei den eher kleineren Firmen ein gutes Image aufbauen. Das Ost-Siegel hat ausgedient.

Joseph 21/10/2013 12:52



Dans la série « Points de vue ».


Il est vrai que la nostalgie massive de la RDA s’éteindra avec ses derniers citoyens tout en continuant à exister de façon résiduelle. Mais
au-delà de la nostalgie, il y a le regret de la perte d’une patrie socialiste, les enseignements à tirer de son histoire, le partage avec tous les hommes de bonne volonté, la foi en la patrie et
dans un socialisme rénové !


 


 



thomas 18/10/2013 16:24

article sur recule ostalgie en Allemagne :


Les cornichons géants de la Spreewald, le Vita Cola, la moutarde Bautz'ner... Près de 25 ans après la chute du Mur, s'il est toujours possible de se procurer ces produits emblématiques de
l'ex-Allemagne de l'Est, très peu de marques ont réussi à conquérir le marché de l'Allemagne réunifiée, rapporte le Berliner Zeitung, le quotidien historique de Berlin-Est.

Seuls deux d'entre elles sont parvenues à se hisser dans le top 10 des marques allemandes les plus populaires: le vin mousseux Rotkäppchen («chaperon rouge»), qui a même englouti son concurrent de
l'Ouest Mumm, et la lessive Spee. À la réunification, les autres marques se sont heurtées à «une dure concurrence à l'Ouest», note le Berliner Zeitung, ajoutée au fait que la plupart des
producteurs d'ex-RDA n'avaient alors pas les moyens financiers de faire de la publicité et ainsi de se faire connaître.
Ces marques ont tout de même gardé de fidèles consommateurs parmi les citoyens d'ex-RDA en proie à l'Ostalgie, la nostalgie de l'Est. Mais ce public est vieillissant et même «mourant», comme le
disent les chercheurs de l'institut IMK Erfurt:

«Si ce sont avant tout des consommateurs plus âgés qui achètent encore aujourd'hui des produits comme Burger Knäcke (pain croustillant) ou Eberswalder Wurst (charcuterie), ceux-ci sont beaucoup
moins connus parmi les groupes d'acheteurs plus jeunes.»

Selon l'IMK Erfurt, la plupart des fabricants, en faisant le choix de mettre en avant leur tradition issue de la RDA, se sont coupés des jeunes consommateurs, pour qui cette tradition est vide de
sens puisqu'ils n'ont eux-mêmes pas connu l'ex-RDA ou bien qu'ils étaient trop jeunes pour s'en souvenir.

Le film Goodbye Lenin!, dans lequel les protagonistes tentent de faire croire à leur mère tombée dans le coma avant la chute du Mur que la RDA existe toujours à son réveil, à grand renfort de
produits de marques est-allemandes, avait pourtant suscité une vague d'Ostalgie à sa sortie en 2003. Mais cette Ostalgie concerne plus les touristes à la recherche d'exotisme que les Allemands
eux-mêmes.

Comme l'explique Christian Hoge, vendeur en ligne de produits-phares d'ex-RDA, au quotidien Die Welt:

«Nous ne devons pas nous raconter des histoires. Le nombre de ceux qui vivent l'Ostalgie à 100% est en baisse.»

Pour contrer cette baisse de l'Ostalgie, les vendeurs spécialisés dans ces marques ont adopté une nouvelle stratégie en accord avec l'air du temps: plutôt que de vendre des marchandises
estampillées «est», ils insistent désormais sur l'aspect régional de leurs produits, ce qui pourrait leur permettre d'attirer une nouvelle clientèle, plus préoccupée par le crédo «manger sain et
local» que par la mélancolie d'un pays qui n'existe plus.

Jef 03/09/2013 20:09

Alors oncle Jo, toujours de retour de vacances ?

Joseph 04/09/2013 13:12



Non, je viens de publier un article.



Jef 27/07/2013 15:30

Bonnes vacances chers camarades. J'imagine que ces jeunes se sont aussi retrouvés au Festival mondial des jeunes et des étudiants à partir du 28 juillet 1973 à Berlin. C'est la FDJ qui accueillait
!

Joseph 27/07/2013 15:57



Joyeuse canicule à tous !



zorba 26/07/2013 14:54

Bonnes vacances.
L'esprit naturel de ces jeunes, je les imagine endoctrinés au marxisme léninisme, soutient facilement la comparaison avec les visages béats et crétinisés des jeunes bobos qui s'égosillent devant le
pape à Rio.
Ni dieu, ni maitre, vive la Sociale.
Internationalement, marxiste et soviétique.

Joseph 26/07/2013 16:12



Merci !



Présentation

  • : Le blog de Joseph
  • Le blog de Joseph
  • : Bienvenue sur une "ALLEMAGNE SOCIALISTE". Bonjour ! Ce bloc-notes virtuel fait par un Français a pour but de donner une autre image de cette autre Allemagne. Il s'appelle "Une Allemagne socialiste" car il traitera essentiellement de la République démocratique allemande (RDA) mais aussi parce que Joseph espère que ses voisins d'outre-Rhin construiront une Allemagne socialiste... --- Benvenuto su "UNE ALLEMAGNE SOCIALISTE" ("UNA GERMANIA SOCIALISTA").Buongiorno !
  • Contact

Recherche

Liens