Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 17:17

Un de mes camarades me fait parvenir un texte à l’occasion de la rediffusion de La vie des autres.

« ARTE, la petite chaine franco-allemande, reprogramme jeudi 28 novembre La vie des autres réalisé par Florian Hencke von Donnersmarck en 2006, avec Ulrich Mühe, Thomas Thieme, Martina Gedeck.

Martina Gedeck.

 

Synopsis : au début des années 1980, en Allemagne de l'Est, l'auteur à succès Georges Dreyman et sa compagne, l'actrice Christa‑Maria Sieland, sont considérés comme faisant partie de l'élite des intellectuels de l'Etat communiste, même si, secrètement, ils n'adhèrent pas aux idées du parti.

Le ministère de la Culture commence à s'intéresser à Christa et dépêche un agent secret, nommé Wiesler, ayant pour mission de l'observer. Tandis qu'il progresse dans l'enquête, le couple d'intellectuels le fascine de plus en plus...

 

 Le réalisateur du film, conscient des limites de ce type d’exercice, précise qu'il n'a pas fait un film historique : « Mon but, dit-il, était de raconter une histoire sur des personnes réelles, mais en sublimant cette réalité et en adoptant un point de vue émotionnel ».

 

En effet ce n’est pas un film historique, quelques remarques :

 

Sur le scénario du film : au milieu des années 1980 l’histoire du ministre de la Culture envoie la STASI surveiller un grand intellectuel du théâtre pour le piéger. En effet il cherche à se substituer dans le lit de sa femme (je fais court sur l’intrigue). Et bien le ministre de la Culture de l’époque, Klaus Höpcke, qui en a été aussi le dernier ministre, est un intellectuel de haut vol, intègre et sans reproche, je l’ai encore vu dans une interview sur ARTE il y a quatre ans. Il n’a évidemment rien à se reprocher et ni même à lui reprocher. Malgré les suggestions occidentales après la chute du mur, personne n’a eu de tels accusassions (harcèlement sexuel, etc.) à formuler contre les élites de la RDA. Dans la réalité aucune intrigue de ce genre n’a existé, c’est totalement invraisemblable. Cela n’enlève rien à la qualité du film et au magnifique jeu des acteurs.

 

Sur le personnage principal, Gerd Wiesler, interprété par le regretté Ulrich Mühe (allemand de l’Est) brillant officier de la STASI : ses convictions et sans doute ses propres sentiments pour l’actrice compagne du dramaturge –convoité par le ministre lubrique- le pousse à ne pas faire se qu’on lui demande. En somme, il désobéit à un ordre qui lui demandait d’organiser une intrigue à des fins personnelles du ministre.

 

J’apporte donc une critique « sublimant cette réalité et en adoptant un point de vue émotionnel ». Merveilleuse démonstration de l’homme nouveau du socialisme, pétri d’un l’humanisme militant. Gerd Wiesler, n’a fait qu’appliquer sa raison d’être de communiste allemand, soldat politique de la STASI et sa devise: « l’esprit clair, le cœur chaud, les mains propres ».

 

Références :

http://www.ascinema.ch/index.php?option=com_content&view=article&id=106:la-vie-des-autres--florian-henckel-von-donnersmarck&catid=78&Itemid=178 ;

http://www.forum-unite-communiste.org/forum_posts.asp?TID=55&PN=7

http://fpbchb.wordpress.com/

http://www.csis-scrs.gc.ca/pblctns/cmmntr/cm04-fra.asp »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Joseph - dans culture
commenter cet article

commentaires

Tchapaiev 29/07/2011 02:53


Bonjour Joseph et à tous.
je regarde réguliérement ce film,et il me plait car je le vois comme on peut lire dans un livre entre les lignes.
J'aime l'organisation du systéme qui transparait ici et là,y compris pendant le cours au début du film quand il est question des ennemis du socialisme,leur arrogance etc.
J'aime et comprend le coté protecteur de l'état Est-Allemand , cette vision de l'ennemi du socialisme ,au sens propre correspond à celle que je me suis faite jusqu'à aujourdhui,(entre autre bien
sur)
Alors bien sur le réalisateur du film ,ne l'a pas fait pour cela,je trouve dommage de ne pas voir plus de plans sur Berlin-Est,l'Alexanderplatz aurait eu selon moi toute sa place,les grandes
avenues ,on aurait pu y voir plus d'habitants ,leurs habitudes,transports en commun etc j'ai croisé pendant mon séjour en 1987 le métro Est-Allemand pas mal de fois,et je le trouve charmant.
J'ai aimé que chaque chose y ait sa place,et qu'il y ait une place pour chaque chose.J'ai eu l'occasion de discuter avec un colonel de l'armée rouge,(je ne fais pas mon malin du tout)
il m'a déclaré"que les Allemands de l'Est,étaient les meilleurs communistes de tout le bloc de l'Est" y compris meilleurs que les Russes,que j'aime aussi pourtant.
Alors comme je le dis,ce film j'en regarde chaque détail,y compris quand il s'agit du vin géorgien "bon marché"que j'aimerai gouter.Quant à l'histoire en elle meme,j'estime que meme si elle serait
vraie,cela ne changerait rien au socialisme,j'estime que l'homme est l'homme,avec ses défauts et qualités,et que cela ne change en rien,mais absolument rien l'idéologie.Si un ministre avait
fauté,il aurait mérité sanction,et critiquez moi s'il vous plait si vous le voulez,en religion si un pretre commet des fautes,pour un croyant cela ne change pas sa foi en sa religion.
J'aime bien l'acteur Ulrich Mühe dans ce role,et je le verrai bien dans le meme genre ,sur la frontiére par exemple .D'ailleurs la lutte contre l'impérialisme ne fut pas suffisante,puisque la
défense ,le rempart en béton fut contourné,et Gerd Wiesler se retrouve à distribuer des prospectus dans le "monde libre" pour payer son loyer...


Joseph 29/07/2011 09:11



Salut Cam. Tchapaiev,


Moi aussi, il m'arrive de mettre des "lunettes rouges" pour regarder, ou plutôt supporter, les émissions de télévision consacrées à la RDA et au
socialisme réel.


Il en est de même pour les œuvres écrites.


Bien cordialement.


 


Joseph


 


 



stoni 21/06/2011 11:09


Non mais déjà un film avec Johnny Depp et Angelina Jolie, ça commence avec un trop lourd handicap, l'entreprise était vouée à l'échec !
Je vais voir le lien du camarade sur la faute à diderot.


Jef 15/06/2011 17:37


Cher Stoni, tu as été bien clairvoyant dans ta remarque sur le scénario de Florian Hencke von Donnersmarck. Quand il a récidivé au cinéma l’an dernier, avec The tourist (avec Johnny Depp et
Angélina Jolie), il s’est prie un gros bide ! Wouarf
Je suis l’auteur de la petite critique historico-politique, dont tu peux retrouver une version ici http://www.lafauteadiderot.net/La-vie-des-autres-comme-on-doit


Joseph 16/06/2011 11:03



Ah ! C'est tellement mieux quand les autres écrivent à ma place !


Surtout quand il s’agit de camarades.



stoni 14/06/2011 13:37


Salut Joseph,
Intéressant le point de vue de ta camarade. personnellement j'ai trouvé le film très mauvais. Je passe outre la véracité historique ou pas, puisque c'est une oeuvre de fiction et qu'à la limite on
s'en fout.
Néanmoins j'ai trouvé les personnages pas du tout crédibles et caricaturaux. L'agent de la RDA doit-il vraiment être un refoulé super psychorigide ??? Pourquoi n'a-t-il aucune personnalité ? Et
pourquoi diable tombe-t-il amoureux de cette femme artiste qui, tout compte fait, n'a pas grand-chose pour elle ?? Pourquoi une telle fascination ? Rien n'est expliqué, j'ai l'habitude d'écrire des
histoires et là franchement, celle là est bancale. Les rapports entre les personnages et leurs psychologies restent superficiels et manichéens.
En outre détail amusant : tous les personnages féminin avec des dialogues consistants sont des putes. L'artiste puisqu'elle couche par intérêt avec le ministre. Et la pute complètement grotesque
que s'offre l'agent de la RDA.
Belle image de la femme...


Joseph 14/06/2011 17:43



Cher Camarade Stoni,


Je publie avec plaisir ta critique de la critique…


A bientôt.



Présentation

  • : Le blog de Joseph
  • Le blog de Joseph
  • : Bienvenue sur une "ALLEMAGNE SOCIALISTE". Bonjour ! Ce bloc-notes virtuel fait par un Français a pour but de donner une autre image de cette autre Allemagne. Il s'appelle "Une Allemagne socialiste" car il traitera essentiellement de la République démocratique allemande (RDA) mais aussi parce que Joseph espère que ses voisins d'outre-Rhin construiront une Allemagne socialiste... --- Benvenuto su "UNE ALLEMAGNE SOCIALISTE" ("UNA GERMANIA SOCIALISTA").Buongiorno !
  • Contact

Recherche

Liens