Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2014 6 23 /08 /août /2014 20:23

Pour une fois, on peut trouver quelques chose d’intéressant dans un papier du Monde. Le correspondant du célèbre quotidien du soir a visité une exposition de photographies de presse au Musée d’histoire à Berlin et en a tiré un article judicieusement intitulé « Plus belle la vie en RDA » qui a paru dans l’édition datée du 14 juin 2014.

L’auteur nous confirme qu’en RDA, à la différence de nos sociétés bourgeoises d’Occident, la propagande est définie et assumée officiellement ; ainsi, dans une revue spécialisée de 1959 il est écrit qu’elle a pour but « (…) de contribuer à l’amitié entre les peuples, assurer la paix et accélérer le bouleversement socialiste en RDA ». J’ai choisi deux exemples de cette forme d’agit-prop parmi ceux présentés par le journaliste. Une photo d’un couple amoureux pour inciter la population à manger du poisson. Un cliché d’une jeune agricultrice radieuse pour tenter de retenir les jeunes femmes à la campagne. On peut chercher longtemps ce qui caractérise le mieux ce type de travail : souci du bien commun, naïveté, volontarisme, etc. Afin de ne pas se perdre dans cette réflexion on peut se reporter avec profit à la fin de l’article. En effet, la conclusion de l’auteur est pleine de bon sens, elle sort du manichéisme en vigueur et, à ce titre mérite d’être citée dans son intégralité : « Lors de la réunification, les Allemands de l’Ouest prétextèrent en effet la présence d’amiante dans [le Palais de la République] pour le détruire. Et, aujourd’hui, qu’y construit-on à sa place ? A nouveau le château des rois de Prusse. Même si celui-ci est censé abriter non pas les bureaux de la chancelière Angela Merkel mais un musée d’ethnologie et des collections d’art asiatique, on ne peut s’empêcher de penser que l’ex-RDA n’avait décidément pas le monopole de la propagande. ». Nous sommes effectivement submergés par la propagande, mais celle-ci est multiforme, intrusive et ne dit pas toujours son nom.

A l’heure où les grands moyens d’informations en bons militants de la mondialisation capitaliste font résonner les tambours de guerre, notre regard que nous portons sur ces clichés peut être empreint d’indulgence voire même de nostalgie.

 Exposition : « Couleurs pour la République ».

Musée d’histoire allemande, Unter den Linden 2, Berlin.

Cette exposition est visible jusqu’au 31 août 2014. Joseph a peut-être pris un peu trop de recul !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Joseph - dans culture
commenter cet article

commentaires

thomas 09/09/2014 16:30

non de Gaulle parle des républiques a l'intérieur de l'URSS .les autre république depuis l'époque des tsar (comme la Géorgie) possèdent les marques du colonialisme russe. leurs cultures ont été
méprisée et ils ont subit une russification . cette politique de russification a été maintenu (Bien que Staline par exemple était géorgien et non russe)

Joseph 09/09/2014 21:41



C'est votre avis. Ce n'est pas le mien, mais je tiens à la publier pour enrichir le
débat.



thomas 08/09/2014 20:06

de Gaulle cherchait un contre-poids au USA comme François premier cherchait chez l'empire ottoman un contrepoids a Charles Quint.

Joseph 08/09/2014 20:49




 


Quel personnage appelez-vous « François premier » : François Mitterrand ou François Hollande ?


 


Plaisanterie mise à part, vous avez raison, la notion d’équilibre entre les puissances
et la pratique d’alliance de revers est importante pour comprendre la géopolitique de notre pays.


Nos actuels dirigeant feraient bien de s'en inspirer, notamment dans l'affaire du
Donbass...



thomas 08/09/2014 20:04

oui quand Pierre Messmer lui parlait de la fin de l'empire coloniale français voici ce que de Gaulle lui a répondu : "le colonialisme n'a aucun avenir, y comprit en Russie "

Joseph 08/09/2014 20:41



La citation exacte est « Le colonialisme n'a d'avenir nulle part, même pas en
U.R.S.S. », on la retrouve notamment dans Vivre avec De Gaulle: Les derniers témoins racontent l'homme de Michel TAURIAC.



Je pense que dans cette phrase le « colonialisme » imputé à l’URSS correspond à sa zone d’influence idéologique et géopolitique. Je ne crois pas qu’il fasse allusion à l’« Etranger
proche ».



thomas 06/09/2014 16:30

le III reich aussi assumait sa propagande même mieux. Joseph Goebbels était le ministre de la propagande !

Joseph 08/09/2014 13:06



C'est quand même extraordinaire de toujours vouloir épouser la thèse des « totalitarismes ». Le général de Gaulle, tout nationaliste
et conservateur qu'il était, pensait l'Union soviétique et le camp socialiste de façon plus subtile… Et cette vision du monde a eu des effets bénéfiques pour notre pays.


Une coccinelle vole, un aigle aussi, pourtant ils sont loin d'être de la même famille !


 



Présentation

  • : Le blog de Joseph
  • Le blog de Joseph
  • : Bienvenue sur une "ALLEMAGNE SOCIALISTE". Bonjour ! Ce bloc-notes virtuel fait par un Français a pour but de donner une autre image de cette autre Allemagne. Il s'appelle "Une Allemagne socialiste" car il traitera essentiellement de la République démocratique allemande (RDA) mais aussi parce que Joseph espère que ses voisins d'outre-Rhin construiront une Allemagne socialiste... --- Benvenuto su "UNE ALLEMAGNE SOCIALISTE" ("UNA GERMANIA SOCIALISTA").Buongiorno !
  • Contact

Recherche

Liens