Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 13:14

Le 30 juin 1946, plus de 77 % des électeurs de ce Länd se prononcent pour l’expropriation sans indemnisation des meneurs nazis et des criminels de guerre. Ce résultat prend toute son importance quand on sait que la Saxe concentre 40 % du potentiel industriel de la zone soviétique.

 

Cette demande fait l’objet d’un large consensus : le Bloc démocratique, la FGDB et certains représentants des Eglises le soutiennent.

Ce référendum entraîne l’adoption de lois en Saxe et dans les autres provinces de la zone d’occupation soviétique.

Entre 1946 et 1948, plus de 9 000 entreprises, représentant 40 % de la production industrielle sont nationalisées et deviennent propriété des Länder avant d’être converties en Volkseigen, propriétés du peuple, c’est-à-dire celles de l’Etat. Environ 30 000 petites et moyennes entreprises seront laissées à leur propriétaire.

 

On remarquera que les « démocrates » états-uniens qui occupent la Hesse ignorent le vote de 72 des électeurs de ce Länd qui demandent la nationalisation des grandes industries. Des lois allant dans le même sens, adoptées par les parlements provinciaux des zones occidentales, ne sont pas appliquées du fait de l’opposition des occupants qui favorisent déjà la renaissance de l’impérialisme allemand.

En outre, ce refus d’entendre la volonté populaire va contre l’esprit des accords de Postdam signés par tous les Alliés. Le chancelier Adenauer explique crûment cette attitude dans ses mémoires : « Si ces décisions [les accords de Postdam] avaient été réellement appliquées, les trois zones occidentales, c’est-à-dire toute l’Allemagne, seraient devenues communistes également. » 1

 

 

1 Erimerungen 1945-1953, Konrad Adenauer, 1965.

source de l'image pour l'affiche : site de l'Haus der geschichte.

Repost 0
Published by Joseph - dans politique
commenter cet article
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 12:26

Ce travail législatif, précédé comme très souvent en RDA de vastes consultations populaires, est la traduction de la volonté du régime socialiste de favoriser l’émancipation de la femme. Bien entendu, la loi n’a pas le pouvoir de changer immédiatement les mentalités, y compris de ceux qui l’élabore ou qui la font appliquer…


Cependant, la législation adoptée par la Chambre du peuple et « mise en musique » par les autorités de la RDA, garantit à la femme des droits égaux à ceux de l’homme dans la vie familiale. La santé de la mère et de l’enfant est protégée par un système de protection maternelle et infantile et d’autres mesures sociales.


De nombreux services rendent la vie de la femme travailleuse moins difficile : crèches, écoles ouvertes toute la journée, aide au travail ménager, etc.

A la fin des années 1960, 140 000 femmes participent bénévolement au travail des commissions chargées, entre autres, de veiller à la promotion de la femme dans l’entreprise.

 



Ci-contre: Petra Biermann, conductrice de travaux, membre de la FDJ, député à la Chambre du peuple durant la 7e législature (1976-1981).

Repost 0
Published by Joseph - dans politique
commenter cet article
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 12:09


Cathédrale de Magdebourg restaurée par le « pouvoir
 des ouvriers et des paysans » (source : DDR,Deutsche
Demockatische Republik
, VEB F.A. Brockaus verlag,
 Leipzig,1969).

Ce geste de l’Etat est une des conséquences de la période de détente avec les Eglises qui s’amorce dans les années 1960. Les Eglises est-allemandes prennent leur autonomie vis-à-vis de la RFA.

En 1971, le synode d’Eisenach déclare « Nous ne voulons pas d’Eglise contre le socialisme ou à côté du socialisme ; nous voulons une Eglise dans le socialisme ».

Les dirigeants de la RDA prennent ce type de déclaration pour argent comptant, Honecker souligne en mars 1978 le « rôle positif de l’Eglise dans le socialisme ».

Cette plus grande liberté donnée aux Eglises semble découler du droit, garanti par la Constitution de la RDA, de confesser une foi religieuse et de pratiquer le culte de son choix.

Pour les parties en présence, ce nouveau type de rapports apparaît comme un moyen de renforcer leurs positions, permet une légitimation réciproque.

Plus tard, on s’apercevra que, si ce rééquilibrage était nécessaire, les moyens d’y parvenir, en plus d’être évolutifs, n’étaient pas exempts de risques pour le régime socialiste…

 
 




Timbre édité en 1983 à l’occasion du
 500e anniversaire de la naissance de Martin Luther.





Repost 0
Published by Joseph - dans politique
commenter cet article
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 12:25

Le 23 octobre 1989, plus de 40 000 habitants de Schwerin manifestaient en faveur d’échanges constructifs sans tabous sur toutes les questions sociales. Ce grand meeting était convoqué place Alten Garten, lieu de rassemblement traditionnel de Schwerin. Les manifestants soulignaient la nécessité de continuer le dialogue sur tous les problèmes pour rendre le socialisme en RDA plus attrayant.

(D’après l’agence officielle ADN)


Sur les banderoles on peut lire « Socialisme oui –
 Capitalisme non ! » (source : Bundesarchiv).

Repost 0
Published by Joseph - dans politique
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 12:41

Friedrich Wilhelm Reinhold Pieck est né le 3 janvier 1876 à Guben. Il apprend le métier de menuisier.

En 1895, il devient membre du SPD. Pieck participe au mouvement spartakiste puis est associé à la fondation du KPD en 1917-1918. Dans les années 1928-1933, il est député au Reichstag.

Quand en 1933 les nationaux-socialistes arrivent au pouvoir le KPD est poursuivi, Pieck émigre en France. Après l'arrestation d'Ernst Thälmann, il reprend en 1935 la présidence du parti.

A partir de 1945, il reprend dans la zone d'occupation soviétique la direction du KPD et favorise la fusion du KPD avec le SPD. Il assure la présidence du parti unifié, le SED, en commun avec Otto Grotewohl jusqu’en 1954.

Enfin, après la fondation de la RDA en 1949, il devient le premier et dernier président de la RDA
.
Délégués d'usines chez le président Wilhelm Pieck en
novembre 1953 (source de la photo : RDA, aperçu his-
torique
, Heinz HEITZER).

Repost 0
Published by Joseph - dans politique
commenter cet article
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 16:30

Le 5 novembre 1949 le conseil des ministres adoptait l’hymne national de la RDA.


Les paroles sont de Johanes R. Becker. C’est Hanns Eisler, un brillant musicien expulsé des Etats-Unis d’Amérique par le maccarthisme, qui a composé la musique.

 

 

 

 

Voici les paroles originales :

"Auferstanden aus Ruinen"

Auferstanden aus Ruinen
Und der Zukunft zugewandt,
Laß uns dir zum Guten dienen,
Deutschland, einig Vaterland.
Alte Not gilt es zu zwingen,
Und wir zwingen sie vereint,
Denn es muß uns doch gelingen,
Daß die Sonne schön wie nie
Über Deutschland scheint,
Über Deutschland scheint.

Glück und Frieden sei beschieden
Deutschland, unserm Vaterland.
Alle Welt sehnt sich nach Frieden,
Reicht den Völkern eure Hand.
Wenn wir brüderlich uns einen,
Schlagen wird des Volkes Feind!
Laßt das Licht des Friedens scheinen,
Daß nie eine Mutter mehr
Ihren Sohn beweint,
Ihren Sohn beweint.

Laßt uns Pflügen, laßt uns bauen,
Lernt und schafft wie nie zuvor,
Und der eignen Kraft vertrauend,
Steigt ein frei Geschlecht empor.
Deutsche Jugend, bestes Streben,
Unsres Volks in dir vereint,
Wirst Du Deutschland neues Leben,
Und die Sonne schön wie nie
Über Deutschland scheint,
Über Deutschland scheint.

Et le texte en français :



« Ressuscitée des ruines »


Ressuscitée des ruines
et tourné vers l’avenir,
nous nous dévouerons à toi pour le Bien,
Allemagne, patrie unie.
II s'agit de vaincre toute détresse
et nous la vaincrons ensemble,
car nous réussirons à faire
que le soleil luise plus beau que jamais
sur l'Allemagne.

Que le bonheur et la paix te soient donnés en partage,
à toi Allemagne, notre patrie.
Le monde entier aspire à la paix,
tendez votre main aux peuples.
Si nous nous unissons fraternellement,
nous vaincrons l'ennemi du peuple !
Que luise la lumière de la paix,
que jamais plus une mère
ne pleure son fils.

Labourons, construisons,
apprenons et travaillons comme jamais auparavant.
et, confiante en sa propre force,
voici que monte une génération d'hommes libres.
Jeunesse allemande, les meilleures aspirations
de notre peuple sont réunies en toi,
Deviens la vie nouvelle de l'Allemagne,
et le soleil luira plus beau que jamais
sur l'Allemagne
.

 

A écouter : http://ingeb.org/Lieder/aufersta.html

Source image : http://www.hanns-eisler.com/index/index.php?Seite=Symposium2009&Sprache=de

 

 

Repost 0
Published by Joseph - dans politique
commenter cet article
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 13:33


Cette photo, prise en 1964, montre le décalage entre la volonté des partisans du régime de favoriser l'émancipation des femmes et la réalité vécue au quotidien (source de la photo: germanhistorydocs.ghi-dc.org)...

Repost 0
Published by Joseph - dans politique
commenter cet article
6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 13:20

Des manifestants expriment avec colère de légitimes revendications. Des grèves et des manifestations ont lieu dans tous le pays (source photo: http://www.17juni53.de).




Des provocateurs et des agents venus de l'étranger tentent d'exploiter la situation. Ils ne reculent pas devant les destructions. On comptera des dizaines de morts et un certain nombre de blessés, les policiers (Volkspolizisten) déploreront aussi des morts et des blessés (source de la photo :
http://www.potsdamer-platz.org/columbushaus.htm).





Les partisans du régime sont rassurés et confortés quand les autorités reviennent sur certaines décisions (source photo: http://www.17juni53.de). La direction du SED reconnaîtra plus tard qu'il n'avait pas, dans cet épisode, joué pleinement son rôle de parti d'avant-garde.

 

Repost 0
Published by Joseph - dans politique
commenter cet article
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 12:13

Sur l’affiche ci-contre on peut lire le slogan « Einheit » c'est-à-dire « Unité » (source : http://germanhistorydocs)

Repost 0
Published by Joseph - dans politique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Joseph
  • Le blog de Joseph
  • : Bienvenue sur une "ALLEMAGNE SOCIALISTE". Bonjour ! Ce bloc-notes virtuel fait par un Français a pour but de donner une autre image de cette autre Allemagne. Il s'appelle "Une Allemagne socialiste" car il traitera essentiellement de la République démocratique allemande (RDA) mais aussi parce que Joseph espère que ses voisins d'outre-Rhin construiront une Allemagne socialiste... --- Benvenuto su "UNE ALLEMAGNE SOCIALISTE" ("UNA GERMANIA SOCIALISTA").Buongiorno !
  • Contact

Recherche

Liens