Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 17:00

(…) « La fin du pouvoir du SED a précipité la dévalorisation des règles de comportement et de valeurs, des modèles de coopération et de contestation qui étaient des repères pour le simple citoyen. Celui-ci a été plongé dans le désarroi. » (…)

« La nouvelle identité, qui doit remplacer celle de l'homme socialiste, est fondée sur « l'économie sociale de marché » où le travailleur salarié touche une des rémunérations les plus élevées du monde –son coût est de 37,88 DM l'heure, supérieur de 1,14 DM à celui de la main-d’œuvre helvétique. Or, pendant une période de transition, le nouveau citoyen de la RFA reçoit à titre officiel (au 1er juillet 1991) un salaire équivalant seulement à 60% de celui d'un Allemand de l'Ouest exerçant les mêmes fonctions. 60 du salaire : 60 d'appartenance à la communauté ouest-allemande ? Beaucoup de ceux qui ont la chance d'avoir un travail dans cette période de chômage galopant constatent avec amertume que ce chiffre lui-même est faussé: s'ils se trouvent parmi les salariés des entreprises déjà passées sous la tutelle d'un patron de l'Ouest, ils doivent souvent se contenter d'être intégrés à un niveau de qualification inférieur à celui qu'ils avaient avant l'unification, sous prétexte qu'ils ont été surévalués par les représentants d'un régime qualifié de mensonger. Qui plus est, les années d'ancienneté ne sont pas comptabilisées intégralement. Il n'est pas rare, par exemple, que deux années de travail en ex-RDA soient tenues pour l'équivalent d'une année en RFA (ou même moins). En conséquence, les travailleurs se retrouvent à un niveau salarial à peine suffisant pour couvrir les dépenses de plus en plus lourdes de la vie quotidienne. » (…)

« Et il doit désormais payer au prix fort des avantages sociaux autrefois subventionnés par son entreprise : celle-ci liquide, souvent à des prix dérisoires, foyers et maisons de vacances, afin de repousser l'échéance de la faillite. Les ouvriers de l'aciérie de Freital près de Dresde – qui emploie encore 4 000 personnes contre 60 000 auparavant – regrettent leur ancienne cantine bon marché, qui offrait en plus une sociabilité devenue rare. Dans cette usine au destin encore incertain, la Treuhand, son gérant a commencé à habituer les membres du personnel aux méthodes de l'économie de marché. Ainsi les a-t-on avertis qu'il est contraire au droit ouest-allemand, sous peine de licenciement, de se communiquer entre collègues des données précises concernant le niveau de salaire. Alors que l'ensemble du personnel a automatiquement adhéré au syndicat ouest-allemand I.G. Metall, les nouveaux délégués restent muets quant aux revendications salariales et aux informations juridiques – qui font ici gravement défaut.

Vingt ans après la chute du Mur : l'ordre libéral et democratique peut enfin s'exprimer. Sur cette photo, ce sont les travailleurs de Ford qui bénéficie de cette évolution favorable...

 

L'établissement des contrats de travail illustre les difficultés des Allemands de l'Est à assimiler le modèle ouest-allemand. Sous le régime du parti SED, la parole donnée avait, en matière d'emploi, une valeur contraignante. Aujourd'hui, les firmes ouest-allemandes qui engagent les salariés de l'ex-RDA, exploitant en fait leur bonne foi, se montrent réticentes à fournir des contrats écrits, même dans le cas du personnel des entreprises rachetées par l'intermédiaire de la Treuhand. En novembre 1990, la chaîne de supermarchés Penny's a pu engager des dizaines d'employés sans aucun contrat, leur faisant espérer un emploi stable, pour ensuite les congédier sans façon, aussitôt passées les fêtes de fin d’année » (…)

Sans commentaire…

Extraits de l’excellent article de Margaret Mariale intitulé « La RDA existe-t-elle encore ? » paru dans la revue Etudes de novembre 1991.

Texte intégral sur : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k442085z.r=margaret+manale.langFR.

Source de la photo :  http://kommunisten-online.de/Archive/BetrGwer/ford.h1.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Joseph
commenter cet article

commentaires

thomas 31/03/2014 11:06

Quitté l'autoroute au niveau d'Oranienburg. Vu peu avant cette ville un marché de voitures d'occasion Renault. Remarqué ensuite, même dans de petites bourgades, ces marchés de l'automobile (parfois
quatre ou cinq voitures dans un village, capot ouvert, sous les arbres).

Scène significative, à Oranienburg également : sur la file de droite, un véhicule de l'armée soviétique veut se glisser dans la file de gauche. Réaction immédiate d'un conducteur de Trabi, qui
accélère brutalement pour lui barrer le passage. Inconcevable il y a seulement quelques mois, m'a confirmé Volker

http://www.mesallemagnes.net/

Joseph 31/03/2014 12:35



·                                
Quitté l'autoroute au niveau d'Oranienburg. Vu peu avant cette ville un marché de voitures d'occasion Renault. Remarqué ensuite,
même dans de petites bourgades, ces marchés de l'automobile (parfois quatre ou cinq voitures dans un village, capot ouvert, sous les arbres).

Scène significative, à Oranienburg également : sur la file de droite, un véhicule de l'armée soviétique veut se glisser dans la file de gauche. Réaction immédiate d'un conducteur de Trabi, qui
accélère brutalement pour lui barrer le passage. Inconcevable il y a seulement quelques mois, m'a confirmé Volker

http://www.mesallemagnes.net/


 


C’est un camarade que je salue au passage qui tient le site « mesallemagnes.net ». Le texte que vous citez concerne
le 7 juillet 1990.


Ce même site raconte également la journée du 8. En voici un extrait : « Dans l'après-midi, suivi, en direct, à la TV la 28ème session de la Chambre du Peuple. Autant
j'étais rentré optimiste du marché, autant le débat de la Volkskammer m'a ébranlé. Attaques brutales de Krause (CDU) contre les ministres SPD de son gouvernement. Intervention dramatique du
ministre du travail et des affaires sociales, Mme Hildebrandt, qui annonce une véritable catastrophe pour l'emploi et l'économie. On va vers des jours très sombres et, de fait, la coalition
gouvernementale n'existe plus. La transition vers l'économie sociale de marché se fait dans les pires difficultés. Combien de temps la population va-t-elle accepter les sacrifices ? Volker me
disait que l'optimisme domine encore...


Beaucoup apprécié l'humour de Gysi dans les débats. »


Le collage de ces deux textes permet d’appréhender quelque peu les contradictions du moment.


 



Jef 20/11/2013 19:14

http://www.youtube.com/watch?v=QIkEMtB81OA&feature=youtu.be

thomas 05/11/2013 19:13

article évoque l'une des riaso nde la chute de la RDA : pornographie :

Mur de Berlin, RDA, pornographie et ostalgie

Nous l'oublions trop souvent mais une raison essentielle de la chute du Mur de Berlin, de la destruction de la RDA et du bloc de l'Est est le sexe, la soif de pornographie et de prostitution de
l'être humain primitif.

En RDA, la femme était l'égale de l'homme et en conséquence, la pornographie et la prostitution étaient interdites. En effet, ces activités, considérées à juste titre comme de la "décadence
bourgeoise", réduisent les femmes à des objets sexuels tout juste bons à satisfaire les pulsions bestiales des hommes, et sont ainsi le reflet d'un profond irrespect et mépris pour la gente
féminine.

Dès la chute du Mur de Berlin, les ex-Allemand de l'Est se sont littéralement rués dans les sex-shops, de nombreuses boutiques de ce genre ont ouvert dans l'ancienne RDA, les prostituées sont
apparues à tous les coins de rues et plus tragique encore, les femmes des pays d'Europe de l'Est, dans le dénuement le plus total, ont été conduites à perdre toute la dignité que leur avait apporté
le Socialisme en se transformant en de véritables esclaves sexuelles.

Cette tragédie, ce formidable recul de civilisation (cette régression tribale et marchande diraient certains) a été permis par la destruction du Socialisme et le retour du Capitalisme.

Elle démontre, et c'est une leçon que nous ne devons pas oublier pour le futur (si on veut avancer), qu'il ne faut surtout pas en appeler aux bons sentiments des hommes, à l'altruisme, à l'amour du
prochain,.......

L'être humain est profondément et fondamentalement égoiste et attiré par la médiocrité. Il ne souhaite surtout pas être élevé spirituellement mais au contraire préfère sans cesse abaisser son
niveau culturel pour tomber jusqu'aux instincts les plus primitifs et les plus bas (culte de l'argent, sexe, violence, omnipermissivité,........).

Malgré tout cela, malgré ce formidable travail de destruction voulu par la population (qui n'avait pas le niveau spirituel et moral pour construire un Socialisme intégral), il se trouve encore
quelques bourgeois pour s'inquiéter du phénomène d'ostalgie (nostalgie de la RDA) en ex-Allemagne de l'Est. C'est ainsi que le ministre allemand chargé des lander de l'est déclare que "certains
jeunes issus de l'Allemagne de l'Est n'hésitent pas à idéaliser la RDA, bien qu'ils ne l'aient pas connue. Ceux-là ont fait de la défense du pays de leurs parents une question de fierté."

Comme nous le disions par ailleurs, il faut être bien naif pour s'inquiéter de ce phénomène d'ostalgie qui est totalement stérile politiquement. Du reste, les bourgeois capitalistes les plus malins
l'ont parfaitement compris, en voyant dans ce phénomène un aimable folklore et un bon filon à exploiter (cf le film "Good bye Lenin").

C'est tout ce que nous pouvions dire sur ces commémorations du XXème anniversaire de la chute du Mur de Berlin (qui font contraste avec l'absence de commémoration de tous les évènements historiques
qui seraient susceptibles de remettre en cause la légitimité de la domination capitaliste), et nous terminerons par un lien particulièrement amusant renvoyant à la perspicace analyse des évènements
par une sympathique fée anticommuniste (elle pourrait tout à fait travailler comme journaliste sur n'importe quelle chaine de télévision) :

http://www.socialisme-et-souverainete.com/article-mur-de-berlin-rda-pornographie-et-ostalgie-38985827.html

Présentation

  • : Le blog de Joseph
  • Le blog de Joseph
  • : Bienvenue sur une "ALLEMAGNE SOCIALISTE". Bonjour ! Ce bloc-notes virtuel fait par un Français a pour but de donner une autre image de cette autre Allemagne. Il s'appelle "Une Allemagne socialiste" car il traitera essentiellement de la République démocratique allemande (RDA) mais aussi parce que Joseph espère que ses voisins d'outre-Rhin construiront une Allemagne socialiste... --- Benvenuto su "UNE ALLEMAGNE SOCIALISTE" ("UNA GERMANIA SOCIALISTA").Buongiorno !
  • Contact

Recherche

Liens