Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 12:17

PionniersSymboles.jpgEn RDA, la grande majorité des enfants sont membres de cette organisation. Les plus petits, âgés de 7 à 9 ans, sont accueillis chez les Jungpionieren (jeunes pionniers), les plus grands, âgés de 10 à 13 ans, rejoignent les Thälmann-Pionieren (pionniers Ernst Thälmann).

Ils n’ont pas la chance de « zoner » dans une ville du « monde libre ». Ils ne connaissent pas, ou peu, les joies de la (sous-)culture de masse ! Nos jeunes pionniers empruntent un autre chemin…

L’action multiforme de l’organisation est complémentaire de celle de l’Ecole.

L’organisation s’occupe de l’instruction civique [j’invite les âmes sensibles à passer directement au paragraphe suivant], c’est-à-dire qu’elle met en avant le patriotisme, le goût du travail et de l’ordre, le respect des parents, etc.

Elle encourage la découverte des arts et des sciences.

Elle incite ses membres à avoir des préoccupations sociales (ex. : aide aux anciens).

Enfin, le mouvement des pionniers n’oublie pas de s’occuper des loisirs des enfants (ex. : camps de vacances).

 

Aujourd’hui, en France, les enfants considèrent l’entreprise comme un lieu où les parents se font exploiter entre deux périodes de chôPionniersSalleReunion.jpgmage, ou, pire, comme un endroit où les autres sont chargés de travailler à leur place ! Pour les pionniers, c’est différent. Des rencontres sont organisées avec les travailleurs de l’usine qui parraine l’école en présence de retraités ou de militaires. Les enfants parlent avec ceux-ci de leur travail et de leur vie.

 

Le fait que l’adhésion soit quasi-obligatoire vient essentiellement du fait que l’organisation des pionniers est étroitement liée à la vie de l’école.

Le fait que l’encadrement soit systématique peut irriter. Quelques précisions s’imposent donc.

Dans l’immédiat après-guerre, le mouvement des pionniers est évidemment une œuvre de redressement moral après les horreurs de la période nazie. Cet engagement initial est déterminant et sera encore longtemps valable. Malheureusement, on constate que l’enseignement officiel actuel en France et en Allemagne (et un peu partout d’ailleurs) prend à contrepied de cette démarche en faisant la promotion du « refus du totalitarisme » au dépens de l’antifascisme…

PionniersJardinEcole.jpgL’organisation des pionniers est un des nombreux dispositifs visant à empêcher les inégalités sociales que l’on connait dans les pays capitalistes.

Le fait que le mouvement des pionniers encourage les loisirs instructifs, l’acquisition des connaissances en utilisant les différents centres d’intérêt des enfants favorise la structuration des individus. A terme, ce passage chez les pionniers peut aussi profiter à l’économie (plus de créativité dans le travail) et permettre, s’il n’y a pas d’ingérence étrangère, de réformer voire de bousculer le système socialiste pour le pérenniser !

PionniersRDA.jpg

On peut légitimement pourquoi vingt ans après la disparition de la RDA, des enfants arborent le foulard des pionniers, même si c'est le plus souvent dans des « DDR-museum » censés rappeler les affres de la « SED-diktatur » mais qui semblent parfois servir de supports à l'Ostalgie...

 


Source des photos :
http://www.ddr-geschichte.de/Bildung/Schule/Pionierorganisation/pionierorganisation.html
(je rappelle encore une fois que l'emploi de ces photos n'engage que le responsable de ce bloc-notes virtuel).
http://www.morgenpost.de/berlin/article1077799/Wie_Kinder_jetzt_den_DDR_Alltag_kennenlernen.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

thomas 06/08/2013 16:13

témoiniage d'une personne qui a RDa que les pionier :
Vendredi 18 juillet
Visite du camp de pionniers "Gustav Hübner" à Schneeberg, au bord du Filzteich.

"Dès l'arrivée nous sommes refroidis. De très jeunes garçons et filles sont à l'entrée. Culottes ou robe bleues, blouse turquoise, calot. L'entrée du camp est défendue par une grille grise que l'on
n'accepte de nous ouvrir qu'après avoir vérifié que nous étions bien désirables. Je retrouve ici la petite fille de 12-13 ans qui avait déjà fait le discours à Oelsnitz. On se croirait à la porte
d'une caserne. Même les Allemands trouvent cela exagéré, ridicule, "Pedanterie".

On nous laisse enfin entrer. Nous arrivons juste pour l'"Appell". On nous demande si nous voulons y prendre part. Je refuse, disant que les Français ont une "ganz andere Auffassung". Les pionniers
soviétiques, polonais, allemands arrivent au pas cadencé (les Polonais en uniforme beige, calot et foulard blanc et rouge). Tout se passe à coup d'ordres militaires. Les étendards de la FDJ, les
drapeaux est-allemands, soviétiques et polonais sont hissés. Après la cérémonie, les pionniers quittent l'Appellplatz au pas cadencé. Nous sommes encore un peu plus choqués.

Nous sommes alors présentés au directeur du camp qui prononce quelques mots de bienvenue. Notre drapeau national est hissé.

Ensuite visite du camp sous la direction d'un membre de la FDJ. Nous voyons les chambres, le Klubraum, les ateliers où les jeunes garçons et filles font du travail manuel. Pour 30 ou 50 pf. les
jeunes peuvent obtenir du matériel et fabriquer de petits objets qu'ils emportent. Le camp compte actuellement 300 personnes. Il n'est pas totalement terminé. Il y a encore quelques grandes tentes
qui seront remplacées cette année même par des constructions en dur. Les camps de pionniers sont subventionnés par des usines. Certaines, comme Leuna, peuvent subventionner de très grands
camps."

quand il parle aspect militaire des pionniers :

"Interrogé sur l'aspect militaire du camp, notre guide me répond que les camps préparent aussi au service militaire et que cette préparation doit selon eux se faire dès le plus jeune âge. Je lui
réponds qu'il me semble qu'on commence tout de même trop jeune.
Autre problème : la discipline quasi militaire à laquelle sont soumis les gosses dans les organisations de pionniers (90 % des enfants) dès le plus jeune âge. Uniforme, pas cadencé, évolutions sur
commandements militaires. J'ai d'abord été profondément choqué. Puis j'ai essayé de comprendre les arguments de nos camarades est-allemands (nous pourrons en reparler lorsque nous nous reverrons).
Enfin l'attitude des élèves français de mon groupe a fini de me convaincre qu'il y avait du bon dans l'apprentissage de la discipline consciente (nos amis de la R.D.A insistent beaucoup là-dessus).
Nos jeunes Français sont abolument incapables d'une vie en communauté. C'est l'individualisme total, l'absence complète de discipline. Voilà qui est grave pour les luttes à venir, car, comme le
disent les camarades allemands, l'efficacité de la lutte dépend de la discipline de la classe ouvrière et de ses alliés. Je suis donc persuadé qu'il faudrait apprendre la discipline à nos jeunes et
que nos organisations de jeunesse devraient trouver des formes adaptées à nos traditions nationales pour atteindre ce but.

zorba 06/04/2010 15:43


Salut,
cette jeunesse a produit de grands champions sportifs, souvent dopés comme ceux du monde américanisé.
Former la jeunesse présente toujours le risque de la voir s'émanciper et rejeter les valeurs transmises.
Cyniquement , pour durer la RDA aurait du préféré les séries TV productrices d'obèses infantilisés comme c'est le cas aux USA et sous les pays "Otanisés".
Instruire et émanciper = Danger.
Vive le parti communiste allemand!


Joseph 07/04/2010 10:33



En ce qui concerne le sport, l’arbre du dopage est utilisé pour cacher la forêt du sport populaire en RDA.


 


Les séries TV que tu évoques font partie de la propagande « totale » mise en œuvre par les Etats-Unis et leurs alliés. Cette bataille
de la communication, ce conditionnement n’ont pas eu un rôle marginal dans la défaite du camp socialiste européen.


 


La remarque sur la liaison entre instruction et émancipation est pertinente, c’est pour cela que j’ai écrit que le passage par les pionniers
donnait à terme les moyens de bousculer le système socialiste afin de le renouveler. Le « Nous sommes le peuple » était un bon début, j’ai beaucoup moins
apprécié le tournant du Tournant…



Présentation

  • : Le blog de Joseph
  • Le blog de Joseph
  • : Bienvenue sur une "ALLEMAGNE SOCIALISTE". Bonjour ! Ce bloc-notes virtuel fait par un Français a pour but de donner une autre image de cette autre Allemagne. Il s'appelle "Une Allemagne socialiste" car il traitera essentiellement de la République démocratique allemande (RDA) mais aussi parce que Joseph espère que ses voisins d'outre-Rhin construiront une Allemagne socialiste... --- Benvenuto su "UNE ALLEMAGNE SOCIALISTE" ("UNA GERMANIA SOCIALISTA").Buongiorno !
  • Contact

Recherche

Liens