Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 17:17

 

 

 Les quelques notes biographiques ci-dessous constituent un élément de plus dans cette question qui a animé l’« allemagnesocialiste » entre décembre 2009 et janvier 2010 (http://uneallemagnesocialiste.over-blog.fr/25-index.html).

Elles vont même dans d’autres directions...

 

EmilFuchs.jpgEmil FUCHS, né le 13 mai 1874 à Beerfelden (Odenwald), décédé le 13 février 1971 à Berlin. Théologien, socialiste, quaker et écrivain.

De 1894 à 1898, il étudie la théologie protestante de l'Université de Giessen. Durant son année de service militaire, il atteint le grade de sergent. A Rüsselsheim, il cofonde une académie populaire. En 1921, en Thuringe, il fonde un groupe de travail, les « religieux socialistes ». Fuchs est également actif dans le Mouvement populaire pour la culture et l'éducation des adultes.

Après la Première Guerre mondiale, en 1921, Fuchs rejoint le SPD qu’il quittera en 1947* (ou 1949). Il participe à la Ligue nationale des socialistes religieux, dans laquelle il est longtemps actif comme membre du conseil.

En 1933, Fuchs est exclu de l'Association des professeurs d'université. La même année, il est arrêté et condamné à un mois d'emprisonnement pour avoir « insulté le Gouvernement ». Il sera désormais sous la surveillance de la Gestapo.

Après la Seconde Guerre mondiale, il obtient un poste de professeur à l'Université de Leipzig, où il enseigne la théologie et la sociologie de la religion de 1949 jusqu'à sa retraite en 1958.

En RDA, Fuchs est de nouveau politiquement actif. En collaboration avec les quakers, il veille à ce que les soldats puissent refuser de porter les armes dans l'Armée populaire, en effectuant leur service national comme « soldats de construction » (ou soldats du génie). En 1954, il est nommé membre d'honneur de la CDU par Otto Nuschke.

Le 2 septembre 1961, il est à la tête d'une délégation de citoyens chrétiens, dignitaires de l'Eglise et théologiens, qui ont des entretiens avec le président du Conseil d'État, Walter Ulbricht sur le statut des chrétiens. Fuchs meurt à Berlin-Est en 1971.

La reconnaissance publique se traduit par l’attribution de nombreux prix. Entre autres, il obtient en 1953 la médaille de la paix, il est reçu dans l'Ordre du Mérite de la patrie en 1954. En 1964, il reçoit le Drapeau de travail. Cinq ans plus tard on lui attribue le doctorat honorifique de l'Université Humboldt de Berlin et l’Etoile de l'amitié internationale.

Klaus Fuchs est le troisième fils d'Emil Fuchs . Très jeune, il s’intéresse à laKlausFuchs.png politique et devient membre du Parti communiste allemand. Lorsque les nazis arrivent au pouvoir, il se réfugie en Angleterre via la France. En 1943, il est transféré aux Etats-Unis d’Amérique où il commence à travailler sur le projet Manhattan. Durant cette période il fournit des notes très détaillées sur le projet atomique aux Soviétiques.

L’union soviétique étant envahie par l’Allemagne nazie, Klaus Fuchs estime que l'URSS est en droit de savoir ce que les Etats-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni préparent.

Une fois son réseau démantelé par le FBI, il avoue ses activités et est condamné à quatorze ans d’emprisonnement, le maximum prévu par la loi britannique pour avoir fourni des secrets militaires à une nation alliée. Après avoir effectué neuf ans de sa peine, il est autorisé à rentrer en Allemagne de l’Est. Il s’installe à Dresde et reprend sa carrière scientifique et donne des cours de physique à l'université.

Depuis 1967, il est membre du Comité central du SED, depuis 1972, entre 1974 et 1978 il fait partie du Présidium de l'Académie des sciences de la RDA. En 1984, il est nommé chef des conseils scientifiques pour la recherche sur l'énergie et sur les principes de la microélectronique. Il reçoit plusieurs décorations officielles. En 1983, il devient membre du comité sur les questions scientifiques relatives à la sauvegarde de la paix et le désarmement et membre honoraire du Conseil de recherche de la RDA. Il meurt en 1988 à Berlin-Est. Son urne de trouve dans le cimetière Lichtenberg Friedrichsfelde à Berlin.

 

On le voit, la religion, la politique et les activités de renseignement sont étroitement imbriquées, ce qui ne facilite pas l’interprétation des faits. Cependant, dans l’état actuel de mes connaissances, et sans fausse naïveté, je considère que ces deux citoyens de la RDA ont « bien mérité de la Patrie » !

 

 

 

Sources :

* http://www.uni-leipzig.de/unigeschichte/professorenkatalog/leipzig/Fuchs_608

-   http://fr.wikipedia.org/wiki/Emil_Fuchs ;

-   http://www.bbkl.de/f/fuchs_em.shtml ;

-   http://de.wikipedia.org/wiki/Klaus_Fuchs ;

-    http://de.wikipedia.org/wiki/Klaus_Fuchs ;

-     http://school.kiweo.com/1/576/ ;

-      http://www-personal.umich.edu/~sanders/214/other/handouts/chr_spy.html .

Partager cet article

Repost 0
Published by Joseph - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Joseph
  • Le blog de Joseph
  • : Bienvenue sur une "ALLEMAGNE SOCIALISTE". Bonjour ! Ce bloc-notes virtuel fait par un Français a pour but de donner une autre image de cette autre Allemagne. Il s'appelle "Une Allemagne socialiste" car il traitera essentiellement de la République démocratique allemande (RDA) mais aussi parce que Joseph espère que ses voisins d'outre-Rhin construiront une Allemagne socialiste... --- Benvenuto su "UNE ALLEMAGNE SOCIALISTE" ("UNA GERMANIA SOCIALISTA").Buongiorno !
  • Contact

Recherche

Liens